Atelier à l'intention des parties prenantes avec NetCALC

This post is also available in: English (Anglais)

Objectifs

  • Veiller à ce que l’ensemble des parties prenantes aient le même niveau de compréhension des stratégies MII et de la DC.
  • Comprendre et valider conjointement les caractéristiques les plus pertinentes du contexte, ainsi que les objectifs et les besoins, en s’appuyant sur le tableau des informations contextuelles requises pour guider la planification de la DC.
  • Planifier une stratégie DC adéquate en utilisant l’outil de modélisation NetCALC Lite ainsi que les données les plus récentes recueillies sur chaque pays ; ce plan servira d’ébauche jusqu’à ce que les évaluations menées sur le terrain confirment l’adéquation des canaux sélectionnés à l’aide de l’outil de modélisation.

Réalisations

  • Proposition de canaux pour le pays assortie de décisions sur toutes les caractéristiques.

Orientations

Qui sont les parties prenantes

Les distributions de MII font intervenir de nombreuses parties prenantes. L’implication de divers acteurs permettra d’enrichir la description du contexte et la réflexion menée sur les différentes approches possibles en ce qui concerne la distribution de MII.

Le processus de mise en place d’une stratégie sera et devra être piloté par le Ministère de la Santé (MdS) et le PNLP, en leur qualité de responsables des interventions de lutte contre le paludisme dans leur pays respectif.

Le PNLP connaîtra et comprendra probablement qui sont les parties prenantes et qui peut avoir une influence sur la distribution de MII dans le pays. Le PNLP doit envisager d’impliquer des représentants de tous les groupes mentionnés ci-dessous, ainsi que d’autres parties prenantes concernées au niveau local :

  • Ministère des Finances
  • Ministère de l’Éducation (MdE)
  • Autres départements concernés au sein du MdS, tels que les divisions en charge de la santé de la mère et de l’enfant et des immunisations
  • Bailleurs de fonds
  • Agences des Nations Unies (ONU)
  • ONG
  • Instituts de recherche
  • Entreprises privées du secteur logistique
  • Sociétés de marketing
  • Distributeurs du secteur commercial

Contenu de l’atelier

Objectif 1: Comprendre le contexte
 Toutes les principales parties prenantes intervenant dans la planification ou la prise de décisions doivent recevoir les informations présentées dans la section Contexte de ce site Web. Certaines informations contextuelles sont fournies sous forme de documentation (les deux premiers outils listés). Selon le contexte, il sera peut-être décidé de remettre des copies des documents aux parties prenantes concernées pour leur propre lecture, ou de présenter ces documents lors de la réunion. Il sera peut-être aussi utile que les parties prenantes prennent connaissance des expériences d’autres pays en lisant les documents « En bref » disponibles dans l’onglet Exemples nationaux.

Lors de l’examen de ces documents, l’expérience acquise au niveau local avec les différents mécanismes de distribution doit être prise en compte, en réfléchissant sur les questions générales suivantes :

  • Qu’est-ce qui a été tenté et n’a pas été tenté dans ce contexte ?
  • Quelles ont été les expériences et les leçons tirées dans notre pays ?
Objectif 2: Décrire le contexte, définir les objectifs, définir les besoins
 À ce stade du processus, le contexte national est décrit avec suffisamment de détails pour permettre l’élaboration d’une stratégie DC en adéquation avec ce contexte. Le choix des mécanismes adaptés dépend également des objectifs du pays en matière de possession et d’accès, et de la quantité de MII nécessaire. Tous ces points seront décrits, définis et convenus à cette étape.

Décrire le contexte
Toutes sortes d’informations sont nécessaires pour guider la sélection d’un ensemble adéquat de mécanismes de distribution de MII capables d’assurer la fourniture d’un nombre suffisant de MII pour maintenir le taux de couverture cible.
Les informations et données nécessaires sont décrites dans un tableau qui indique également différentes sources possibles d’information. Ce tableau est fourni sous forme de documentation à télécharger ici.

Parmi les données requises, certaines sont nécessaires pour utiliser l’outil de modélisation NetCALC dans le cadre du processus de planification. Basé sur Excel, cet outil est conçu pour modéliser des scénarios d’approche DC basés sur les données recueillies dans chaque pays et pour fournir des estimations quant à la capacité des divers canaux à assurer une couverture universelle. Certaines informations ne sont pas spécialement nécessaires pour utiliser NetCALC, mais offrent une description du contexte qui permettra d’informer les discussions et les réflexions menées sur les canaux de distribution les mieux adaptés en fonction du contexte.

Voici les catégories d’informations nécessaires à la description du contexte :

  • Informations démographiques
  • Situation actuelle en matière de MII

Les informations appartenant à ces deux premières catégories permettent de calculer le nombre de MII nécessaires chaque année pour atteindre et maintenir les objectifs, ainsi que le nombre de MII qui peuvent être distribuées par le biais de différents mécanismes. Par exemple, les données relatives à la proportion de la population effectuant au moins une consultation prénatale aideront à déterminer le nombre de MII pouvant être renouvelées par le biais d’un mécanisme de distribution dans une clinique de SPN.

  • Informations sur les canaux

Cette catégorie comprend l’ensemble des informations et données qui aideront à la sélection de canaux efficaces et rentables pour atteindre les groupes visés, notamment les renseignements recueillis sur l’utilisation des services (accès) et l’efficacité des programmes. Dans cette catégorie, la prise en compte des différences géographiques ou entre les groupes de population (sexe, statut socio-économique, etc.) sera particulièrement importante.

  • Contexte opérationnel

Cette catégorie comprend toutes sortes d’informations qui contribueront à renseigner les discussions et à mettre en lumière les domaines où des mesures pourraient être prises pour améliorer l’efficience et l’efficacité des distributions continues de MII. Exemple : le coût du transport et les tarifs journaliers facturés par les administrations, qui peuvent avoir une incidence considérable sur le coût global du mécanisme.

Prise en compte des sous-groupes spécifiques

La prise en compte des disparités au sein d’un pays constitue une part importante de la démarche de description du contexte. De nombreux facteurs contextuels peuvent varier au sein d’un pays ou entre les sous-groupes de population. Par exemple, il peut exister des disparités importantes concernant certains facteurs comme l’accès actuel aux MII, la taille des foyers et l’accès aux canaux de distribution disponibles. Ces différences peuvent être liées à la zone géographique, à l’environnement rural/urbain, au sexe, au statut socio-économique ou à d’autres caractéristiques propres au pays.

Lors de la planification, il convient de trouver le juste équilibre entre l’utilisation de moyennes nationales trop généralisées et la prise en compte de facteurs trop détaillés pour chaque variation possible.

L’Encadré 1 ci-dessous montre l’exemple de l’Ouganda (avant la campagne d’accès universel de 2013-2014), qui présente une sélection de sous-groupes de population susceptibles d’être pris en compte lors de la planification. Cet exemple représente un bon équilibre entre un haut niveau de détail et une quantité d’informations raisonnable pour guider la planification.

Dans la mesure du possible, collecter les informations contextuelles décrites dans le tableau des avantages et inconvénients potentiels de la distribution de routine de MII, proposé dans l’introduction à la distribution continue de MII, pour les différents sous-groupes jugés importants pour la planification.

Au fur et à mesure que la planification avance, le mix stratégique élaboré comportera les mécanismes garantissant l’accès aux MII par l’ensemble des groupes.

Encadré 1. Sélection de sous-groupes pour une attention particulière pendant la planification: l'exemple de l'Ouganda

Taux de possession de MII supérieur à la moyenne, compte tenu des l’affectation prioritaire de fonds dans ce domaine Connu pour avoir une couverture des réseaux de santé communautaire formés et opérationnels (équipes sanitaires communales) supérieure à la moyenne

Populations urbaines Nombres de moustiquaires par ménage en possession de moustiquaires supérieurs à la moyenne Accès aux points de vente et aux canaux de routine supérieur à la moyenne

Région nord-occidentale de Karamoja Taux de possession de MII inférieur à la moyenne Accès aux canaux de routine inférieur à la moyenne ; quasiment aucun accès au secteur commercial

Populations vivant à plus de 10 km d’un établissement de santé Accès aux canaux de routine inférieur à la moyenne En Ouganda, ces populations sont aussi connues pour bénéficier d’un accès aux points de vente inférieur à la moyenne.

 

Encadré 2. Sous-groupe Raison d'être Définir les cibles

Dans le cadre de la définition du contexte, il convient de fixer les objectifs de couverture en MII que le pays souhaite atteindre et maintenir. Les objectifs d’intérêt ici concernent uniquement la possession de MII. L’utilisation des MII constitue, bien entendu, l’objectif comportemental essentiel pour la prévention du paludisme. La tâche ici consiste toutefois à élaborer une stratégie de distribution de MII qui réponde aux besoins du pays en matière de renouvellement et atteigne tous les groupes de population. C’est pourquoi cette stratégie doit être axée sur les objectifs de possession. Les objectifs relatifs à l’utilisation des MII seront abordés au moyen de stratégies de communication et de modification de comportement concomitantes qui, bien que méritant tout autant d’attention que les stratégies de distribution, ne sont pas traitées dans le présent document. Pour faciliter la planification, les objectifs nationaux doivent être clairement énoncés sous forme d’indicateurs et de pourcentages ou proportions.

Par exemple : 85 % de la population a accès aux MII par ménage. La définition des besoins vous aidera à calculer les besoins annuels en MII pour atteindre et maintenir les objectifs de possession de MII annoncés. Vous devrez entrer dans l’outil votre objectif et votre situation actuelle par rapport à votre indicateur cible.

Objectif 3: Planifier une stratégie DC appropriée

Notez que cette stratégie restera à l’état d’ébauche jusqu’à la conduite d’évaluations sur le terrain (Étape 2) afin de déterminer l’adéquation et la faisabilité des canaux proposés.

Dans cette section de l’atelier, les orientations ci-dessous seront utilisées avec l’outil NetCALC. Différents mécanismes de distribution continue seront envisagés, selon les forces et faiblesses des différents contextes, et en tenant compte d’une étendue de problématiques.

La meilleure association de mécanismes de distribution dépend des objectifs prioritaires du pays. S’il est crucial d’atteindre et de maintenir les objectifs de possession, la plupart des pays ont aussi d’autres objectifs importants, tels que ceux énumérés ci-dessous :

  • Taux de renouvellement suffisamment élevé pour combler les lacunes entre les réalisations des campagnes et le taux de possession cible
  • Faible coût
  • Rentabilité
  • Possibilité de partage des coûts
  • Possibilité de partenariats entre le secteur public, le secteur commercial et la société civile.

Les priorités du pays seront prises en compte lors du processus décisionnel, lequel est résumé ci-dessous et décrit avec des orientations pas à pas plus détaillées dans le document VectorWorks Distributions continues de moustiquaires imprégnées longue durée : Guide pour la conception et la planification que vous devez utiliser dans le cadre de l’atelier.

Ce chapitre permet de décider quelle association de mécanismes de distribution est la plus adéquate dans votre cas. Le processus se déroule en quatre étapes (a à d) permettant d’établir une matrice stratégique dont la version vierge est remise sous forme de documentation. Vous pouvez la copier sur papier, ou dans une diapositive PowerPoint, et la remplir lors des discussions avec les parties prenantes. Chacune des quatre étapes du processus décisionnel implique certaines modifications de la matrice.

Étape a : Dresser une liste des sous-groupes de population ou zones important(e)s nécessitant une attention particulière.

Étape b : Identifier les canaux de distribution et autres critères ayant trait aux mécanismes (canal, coût, ciblage, etc.) en fonction de votre contexte, en envisageant éventuellement différents mécanismes selon la zone géographique ou les différents sous-groupes ciblés. Des directives complémentaires à ce sujet son fournies ci-dessous. Le tableau décisionnel, qui guidera la discussion, est disponible ici sous forme de documentation. Au fur et à mesure que vous avancez à travers ce processus, remplissez la matrice stratégique.

Étape c : Définir la meilleure association possible de canaux de distribution de manière à satisfaire l’ensemble des besoins en MII et à maintenir les niveaux de possession cibles, sans entraîner une baisse excessive de ces niveaux ou un surapprovisionnement en MII. Des directives complémentaires à ce sujet son fournies ci-dessous. Utilisez NetCALC lors de la réalisation de cette étape.

Étape d : Phase d’analyse. Permet d’étudier si l’association choisie permet un accès raisonnablement équitable pour l’ensemble des sous-groupes de population (géographiques, économiques et autres). Retournez à la matrice stratégique et révisez-la d’après les résultats obtenus dans NetCALC. Des directives complémentaires à ce sujet son fournies ci-dessous. Le document intitulé « Main options for delivery channels » (Principales options quant aux canaux de distribution) pourra s’avérer utile lors de la discussion. Il y a parfois une tension entre le souhait de disposer d’autant de canaux que possible (pour atteindre chaque personne et démontrer sa capacité à rester au fait des dernières innovations) et les facteurs coût et faisabilité (Encadré 1). Il est parfois préférable de se concentrer sur la bonne mise en œuvre de quelques canaux dans un premier temps pour permettre à ces canaux d’atteindre leur plein potentiel, avant d’envisager par la suite d’élargir les critères d’éligibilité de ces canaux.

Une fois qu’une ébauche de stratégie est en place, il est temps de passer à l’étape suivante : conduite d’une évaluation sur le terrain.

Ressources

This post is also available in: English (Anglais)